Notre démarche RSE

Un engagement partagé au quotidien

La responsabilité sociétale des entreprises fait partie intégrante de notre ADN et nous la considérons comme un vecteur de performance. Performance pour l’entreprise, car elle nous incite à mettre en œuvre un processus d’amélioration continue, mais aussi performante pour nos clients.

Nous continuerons de nous appuyer sur la solidité du groupe et de l’entreprise et sur l’engagement des équipes pour poursuivre notre ambition, chercher en permanence à atteindre l’excellence, de proposer de nouvelles solutions et de réinventer nos métiers.

La démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) permet à l’entreprise de mieux réagir aux enjeux de performance auxquels elle est confrontée, par la gestion des risques et la saisie des opportunités, et de répondre aux demandes réglementaires de transparence. Elle permet une meilleure adaptation aux attentes nombreuses des parties prenantes (clients, fournisseurs, salariés, partenaires sociaux…) sur les sujets d’éthique et de développement durable.

a mise en œuvre d’un comportement transparent et éthique se traduit par :

  • Une contribution au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société ;
  • La prise en compte des attentes des parties prenantes ;
  • Le respect des lois en vigueur et la compatibilité avec les normes internationales ;
  • L’intégration de la démarche dans l’ensemble de l’organisation et dans ses relations ;

La France s’est dotée d’un cadre réglementaire construit progressivement avec l’évolution du dispositif. L’ordonnance du 19 juillet 2017 et son décret d’application du 9 août 2017 constituent le nouveau cadre de publication d’informations non financières et remplacent le rapport RSE. Il s’agit d’un outil de pilotage de la stratégie de l’entreprise.

 

La réduction de l’impact environnemental et social est conjointement favorable au développement durable, à la performance globale en préservant les intérêts des parties prenantes (clients, salariés fournisseurs, financeurs…) :

  • Augmenter la performance globale. Les études démontrent que la prise en compte des intérêts des parties prenantes influence positivement la performance sociale et financière de l’entreprise. Le renforcement de la coopération avec les parties prenantes octroie un avantage concurrentiel à l’entreprise (rapport de France stratégie) ;
  • Garantir l’acceptabilité sociale de son activité par la prise en compte du tissu social local et des actions pour la préservation de l’environnement ;
  • Prévenir et maîtriser les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance ;
  • Assurer l’approvisionnement en matières premières par une vigilance sur la qualité des filières ;
  • Recruter des talents, motiver et fidéliser les salariés, du fait de la bonne image véhiculée par les pratiques de RSE ;
  • Réduire les coûts de fonctionnement (eau, énergie) ;
  • Innover : la révision des processus liée à la démarche conduit souvent à des innovations produits ou à des innovations organisationnelles et managériales ;
  • S’adapter et conquérir des marchés, en valorisant la démarche sociétale comme avantage concurrentiel.

La norme ISO SD 26000 définit 7 piliers de la RSE, traduits par l’application de 10 principes dans le cadre du GLOBAL COMPACT (cadre d’engagement volontaire universel) :

  • La gouvernance de l’organisation c’est à dire la lutte contre la corruption et une plus grande transparence dans les décisions. ;
  • Les droits de l’homme, notamment par le développement de la diversité au sein de l’entreprise ;
  • Les relations et conditions de travail, par des pratiques managériales et une politique RH favorisant le bien-être au travail (norme SA 8000) ;
  • L’environnement (empreinte écologique de l’entreprise) ;
  • Les bonnes pratiques des affaires (respect des lois, vigilance sociétale et environnementale) ;
  • Les questions relatives au consommateur (qualité des produits) ;
  • L’engagement social par le financement d’activités sportives locales ou des dons à des œuvres culturelles ou environnementales.

Notre engagement RSE porte sur 5 volets :

  • L’aspect social et sociétale
  • L’aspect Economique
  • Le respect de l’environnement
  • La gouvernance de l’entreprise
  • L’achat responsable
Engagement

Charte RSE et Politique QSE

Découvrez ici l’engagement de la Direction pour une performance durable

Nos actions menées

Derrière les mots, il faut des actions. Santerne Tertiaire et Santé s'est donc engager sur une série d'actions sur les 5 volets de notre démarche Comme tout projet, celles ci nécessitent un pilotage, des moyens humains et financiers, du temps C'est pourquoi Nous avons mis en place un comité de pilotage et nous passons en revue l'évolution des projets dans une démarche d'amélioration continue.

Focus sur une action RSE

Réduire nos émissions de CO² sur nos chantiers

Pour réduire encore davantage notre empreinte carbone, Santerne Tertiaire et Santé propose désormais, à ses clients qui le souhaitent, de compenser les émissions générées de CO² leurs installations électriques des bâtiments neufs et rénovés par l’entreprise.

Il s’agit de financer des projets permettant la séquestration de carbone.

En acceptant la dématérialisation des DOE (dossier des ouvrages exécutés), Santerne Tertiaire et Santé  s’engage à financer des projets de reforestation en France et localement.

Le nombre d’arbres est déterminé en calculant la surface du bâtiment, de la complexité de l’installation électrique.

En utilisant des données de l’ADEME, nous calculons les émissions de CO² liés à nos installations en phase construction.

Nous établissons le nombre d’arbres à planter sur la base d’une captation de CO² de 25 kgs de CO² par an d’un arbre d’espèce commune, soit un arbre à pleine maturité de 20 ans aura absorbé ( 25 * 20 ) = 400kg de CO²

les données de l’ADEME donne 1M² de construction neuve = 1500 kgs de CO² sur 50 ans

40% en exploitation

60 % lors de la construction= 900 kg de CO²

Les équipements électriques = 10 % soit 90 kg de CO² / m²

Pour un bâtiment de 10000 m² cela représente 90 * 10000 = 90000kgs soit 90 T de CO² pour les équipements électriques

Il faudra donc 90T / 0.4 T = 225 arbres pour compenser notre installation électrique.

Ces chiffres peuvent varier en fonction du type d’installation.

Nos chiffres clés sur nos actions RSE

  • 42

    nombres d'actions

  • 66

    % d'avancement des actions

  • 8

    Actions pour le volet économique

  • 12

    Actions pour le volet environnemental

  • 6

    Actions pour le volet gouvernance

  • 5

    Actions pour le volet Territoire

Pour en savoir plus

rapport RSE de Vinci 2021

La démarche du Groupe s’est construite depuis 2012 autour du Manifeste VINCI, affirmant ses valeurs et engagements en matière de performance globale.

À la fois collective et volontariste, la démarche de performance globale de VINCI permet à chaque entité opérationnelle d’identifier ses priorités stratégiques liées à la performance sociale, sociétale et environnementale, formalisées ensuite en plans d’action.

Cette section présente la déclaration de performance extra-financière du groupe VINCI

Cette déclaration est complétée par le plan de vigilance du Groupe, dans le cadre de la loi n° 2017-399 relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordres, pages 233 à 258.

Il présente les principaux risques relatifs à la santé-sécurité, aux droits humains et à la préservation de l’environnement, détaille leur gouvernance et les mécanismes d’alerte du Groupe.

Rapport RSE

Informations sociales, environnementales et sociétales 2021

Extrait du document enregistrement universel VINCI 2021 (1.7Mo)

Pour en savoir plus

Empreinte Socio-économique de Vinci Energies dans les Hauts de France

Comment VINCI Energies soutient et enrichit la région Hauts-de-France ?
Quelle est sa contribution économique et sociale ?

La valeur créée reste-t-elle durablement et localement ancrée ?

Afin de répondre à ces questions, VINCI a confié au cabinet UTOPIES l’étude et la mesure de la portée de ses activités en France. Cette démarche répond à des enjeux de responsabilité, de vision et d’ambition :

• d’une part, elle permet d’identifier les flux de VINCI Energies dans l’économie française et d’avoir ainsi une vision plus large de son empreinte économique;
• et d’autre part, elle permet de quantifier les richesses que VINCI Energies contribue à produire et à distribuer sur les territoires où il est présent.

Territoires

Empreinte Socio-économique de Vinci Energies dans les Hauts de France