Qualité - Sécurité -Environnement Notre système de management

QUALITE

 

En introduction, voici notre vision de notre SMQ :

Une démarche qualité, n’est pas un but en soi. Il s’agit d’un outil devant être rentable et efficace pour atteindre les objectifs définis par la direction. Ces objectifs, orientés vers l’amélioration du fonctionnement de l’entreprise et la satisfaction des clients, doivent être clairs, atteignables et acceptés de tous.

La démarche qualité doit rester un outil facilitateur venant en support de la croissance de l’entreprise et lui permettant de s’améliorer sans contrainte inutile, ni freiner sa réactivité.”

 

David

Animateur QSE

Certification ISO 9001

Santerne Tertiaire et santé est certifié ISO 9001 depuis 2006 L'AFAQ, organisme certificateur de l'AFNOR, audit l'entreprise tous les ans, pour s'assurer du respect des exigences et recommandations de la norme La certification ISO 9001 permet entre autre : d'améliorer la satisfaction de ses clients, développer la relation client et l'écoute, Développer une culture d'entreprise avec les personnels, Maitriser les risques et réduire leurs effets, Prendre en compte les opportunités de l'entreprise. C'est une reconnaissance de notre implication à satisfaire nos clients et partenaires.

Projet stratégique partagé (PSP)

C’est une démarche budgétaire que toute Entreprise du groupe VINCI Energies entreprend chaque année.

Le PSP a pour objet de :

  • Susciter une réflexion globale à trois ans, sur le positionnement de l’Entreprise et sa capacité d’adaptation à son environnement actuel et futur.
  • Avoir une réflexion sur nos forces et faiblesses (SWOT)
  • Déterminer le plan d’actions de l’entreprise
  • Etablir le budget quantitatif de l’année à venir

Une partie prenante (ou intéressée) est : une personne ou un organisme qui peut avoir une incidence ou être affecté par une décision ou activité de l’organisme. Il peut aussi s’agir d’une personne ou organisme pouvant avoir un point de vue susceptible d’affecter les activités de l’organisme.

Notre système Qualité a identifié les parties prenantes de l’entreprise, leurs attentes, priorisé ces attentes et s’assure que l’entreprise réponde à ces attentes.

La politique QSE / RSE permet de traduire les attentes et besoins des clients et la stratégie correspondante de l’organisation tout en prenant compte la culture de l’organisation, ses marchés et son secteur.

Notre politique tiens compte des orientations et plans d’actions définis lors de notre PSP.

Au sein du système complexe que représente une organisation, c’est la direction qui est chargée de définir la stratégie à suivre, les objectifs à atteindre et les moyens pour y parvenir.

C’est aussi à elle qu’incombe la lourde tâche de créer les conditions favorisant l’amélioration. Pour ce faire, le leader doit faire en sorte de communiquer les objectifs de la manière la plus claire possible et de partager les valeurs de l’entreprise avec ses collaborateurs

Nos objectifs QSE sont la déclinaison de notre politique QSE. 

Ces objectifs sont déclinées en plan d’action et on s’assure de l’atteinte de ces objectifs avec des indicateurs de suivi.

Depuis sa version 2000, la norme ISO 9001 recommande de déterminer et gérer les processus nécessaires au système de management de la qualité. Corrélés, ils permettent un management de la qualité, voire de l’ensemble de l’entreprise ou l’organisme, par approche systémique, afin d’améliorer l’efficacité et l’efficience à atteindre les objectifs.

Un processus est un enchaînement d’activités logiques qui apportent de la valeur ajoutée.

Les données d’entrée de chaque processus proviennent d’un autre processus, ou de l’extérieur (le client par exemple), et les données de sortie sont destinées à un processus client ou à l’externe.

Ainsi, les processus s’enchaînent dans une logique client-fournisseur. Leur performance sera mesurée à leur aptitude à satisfaire leurs clients (internes ou externes). Un plan d’action pourra être défini afin d’en améliorer le fonctionnement.

L’approche processus permet donc d’améliorer les flux, de matière mais surtout d’information, toujours dans une optique de valeur ajoutée. Elle sera un outil majeur pour l’amélioration de la performance de votre entreprise.

La représentation schématique de l’enchaînement de l’ensemble des processus est ce que l’on nomme habituellement la cartographie des processus.

Chaque processus de l’entreprise est surveillé par un pilote de processus. Celui-ci s’assure de la conformité et de la cohérence du processus par rapport aux exigences internes (le système de management) et aux exigences clients.

Il est garant de l’efficacité et de l’efficience du processus notamment par l’évaluation des ressources allouées.

 

5e pilier du management de la qualité, selon la norme internationale ISO 9001, l’amélioration continue est une démarche opérationnelle visant à réduire progressivement les dysfonctionnements des processus d’une entreprise, l’insatisfaction de sa clientèle ou encore les risques. Graduelle, axée sur la création de valeur et la réduction des gaspillages.

Des principes forts, tels que :

  • L’amélioration continue : il s’agit d’avancer pas à pas en réalisant de petits efforts au quotidien, de manière discontinue.
  • La satisfaction du client en ligne de mire : chaque action menée, chaque « petit pas » doit permettre d’accroître la satisfaction du client.
  • La recherche de la cause ultime : tout problème ou erreur est lié à une cause. Il s’agit de trouver la cause des causes pour traiter le problème à la racine et ainsi éviter qu’il ne se reproduise.
  • La chasse aux trois sources de gaspillage (les 3M) : il s’agit d’identifier et d’éliminer le gaspillage, les irrégularités et l’inutile/le déraisonnable.
  • Tout le monde est acteur du changement : du chef d’entreprise aux monteurs en passant par les fonctionnels peuvent proposer des axes d’amélioration.
  • La diffusion de l’information : on fait en sorte que les données ne soient pas monopolisées par un groupe restreint de personnes au sein de l’entreprise.

L’amélioration continue est une démarche globale, impliquant l’utilisation d’un certain nombre d’outils, adaptés au contexte ou à l’objectif poursuivi. Méthode emblématique du kaizen, le PDCA illustre parfaitement l’aspect cyclique de la démarche d’amélioration continue. En voici les grandes étapes :

1ÈRE ÉTAPE : PLAN – PLANIFIER

 

Tout travail d’amélioration débute par l’analyse de l’existant. Il s’agit plus précisément de formaliser les problèmes en vue de trouver des solutions et mobiliser les ressources nécessaires à leur mise en place. On a également recours à des indicateurs clés de performance (KPI) qui serviront à évaluer l’efficacité des actions entreprises.

2E ÉTAPE : DO – RÉALISER

 

Comme son nom l’indique, cette phase est dédiée au déploiement des solutions, selon les modalités décidées durant l’étape précédente. Une mise en oeuvre qui peut aussi bien être réalisée par les personnes concernées ou confiée à une personne tierce, à condition de bien cadrer la tâche à réaliser.

3E ÉTAPE : CHECK – VÉRIFIER

 

Passé un certain délai défini en amont, la mesure des KPIs permet de juger de l’efficacité de la démarche, de manière totalement objective. Si une action n’offre pas les résultats escomptés, il est possible de procéder à des réajustements, en revenant à l’étape de la planification.

4E ÉTAPE : ACT – RÉAGIR ET AMÉLIORER

 

Pour qu’une action puisse pleinement participer au processus d’amélioration continue engagé par une entreprise, il est essentiel qu’elle s’inscrive dans la durée. C’est là tout l’enjeu de cette ultime étape durant laquelle les procédures sont mises à jour et les nouvelles pratiques communiquées à l’ensemble des salariés.

exemple notre PDCA pour le processus de Management du SMQSE

La sécurité

notre Système de Management de la Sécurité

Chez Santerne Tertiaire et Santé, Nous refusons de considérer les accidents au travail et les maladies professionnelles comme une fatalité et sommes convaincus que chacun a un rôle à jouer pour les éviter. L’attachement à la santé et à la sécurité au travail des femmes et des hommes de notre entreprise nous unit et illustre les valeurs de nos entreprises.

Nous partageons avec tous les entreprises du groupe la même ambition de la partagent la même ambition de la prévention et de l’amélioration des conditions de travail. Elles associent étroitement leur management et l’ensemble de leurs équipes à l’objectif commun du « zéro accident ». Cette ambition se traduit dans notre manifeste Safety Excellence.

Au delà du stricte respect du code du travail et des impositions en matières de sécurité de nos collaborateurs,  nous avons mis en place une culture de la sécurité.

Cette culture repose sur des procédures et des consignes de travail, sur le comportement de chacun, ainsi que sur la bonne gestion des aléas et des imprévus sur nos chantiers, en osant s’arrêter et prendre du recul quand il le faut. « Regarder – Alerter – Partager », c’est avoir conscience des risques, éviter les blessures et dialoguer. Cette volonté commune de prendre soin de soi et des autres, sur chaque site, crée une dynamique de respect et de fiabilité et illustre nos valeurs.

 

FOCUS

Démarche EVEIL / SAFETY UP

Les entreprises ont la nécessité de mieux partager les informations relatives au traitement des initiatives et évènements locaux, bonnes pratiques, presque accident ou situation à risque.

La démarche EVEIL vise à faire évoluer notre culture Sécurité, basée sur l’écoute et le dialogue afin de modifier durablement nos comportements individuels et collectifs​, amener nos équipes à moins réagir face à l’évènement et anticiper davantage en s’appuyant sur l’expérience (intra /inter entreprises)​ et mieux cibler les mesures de prévention prioritaires grâce au partage de l’information

Une application dédiée est disponible pour l’ensemble des collaborateurs afin de remonter les situations à risques ou presqu’accidents de manière simple et efficace

Le sujet de l’accueil sécurité des salariés n’est pas nouveau. Et pourtant, cette étape est cruciale dans une démarche de prévention des risques professionnels en entreprise.

¼ des accidents de travail concernent des salariés qui ont moins d’un an d’ancienneté !

Un accompagnement des nouveaux arrivants dès leur premier jour permet de réduire considérablement le risque d’accident.

Mais, aussi diminuer la mise en danger du nouveau salarié ou de ses collègues.

L’accueil sécurité est la première image que vous donnez à votre salarié concernant la place de la prévention dans votre entreprise. C’est la première pierre de la construction d’une culture sécurité solide.

L’accueil Sécurité est réalisé par l’animateur QSE, celui-ci prend le temps d’expliquer les risques génériques liés au type de profil du nouveau embauché, en s’appuyant sur notre DUerp .

Pour les  profils chantiers, un accueil sécurité complémentaire est réalisé sur le chantier avec l’analyse de risque spécifique du chantier ( PPSPS ou Plan de prévention).

Au delà de l’obligation légale de former le salarié au risques liés à son activité, Santerne Tertiaire et Santé met en place un plan de formation annuelle qui fait aussi partie intégrante de la politique de prévention

On peut citer les formations liés à nos activités:

  • Habilitation électrique suivant le norme NFC18510
  • CACES suivant la recommandation R 486
  • Travaux en hauteur et port des EPI anti chute
  • Sauveteur Secouriste du travail
  • Montage démontage, utilisation et contrôle des échafaudages roulants

D’autres formations sont dispensés pour répondre à certains risques spécifiques

  • Risque amiante SS4
  • Travaux sous tension (TST)
  • Gestes et postures ( TMS)
  • Risque routier

Des formations en management de la sécurité sont aussi réalisés avec Vinci Académie

Des formations sur la mise en place d’une culture de Sécurité adapté à chaque niveau d’encadrement

  • Direction
  • chef d’entreprise
  • Responsable d’affaire/chef de projet
  • Chef de chantier/chef d’équipe

“Une personne avertie en vaut deux”

 L’information et la mise à disposition des instructions nécessaires au poste de travail figurent parmi les 9 principes généraux de prévention. Outre qu’elle constitue une obligation légale, la formation fait partie intégrante de la politique prévention de l’entreprise. Elles ont pour corollaire le devoir du salarié de suivre ces formations et de respecter les consignes qui lui sont transmises.

Santerne Tertiaire et Santé s’efforce de communiquer très régulièrement sur la sécurité

l’un des axes de communication étant la diffusion des  REX des accidents du travail du groupe sur le Pole VEF TNESI permettant à l’ensemble des salariés d’être informé et plus sensible aux risques dans la même situation

L’ensemble des encadrants réalisent des causeries sécurité sur des thèmes soit préétabli par l’animateur QSE soit par des situations rencontres sur les chantiers.

Ce sont des points réguliers avec les salariés, avec des échanges d’information sur le thème de la sécurité dans l’entreprise.

Il s’agit donc de communiquer sur les consignes de sécurité et de rendre les participants conscients de leur rôle dans leur sécurité et celle de leurs collègues.

Cette démarche participative vise à améliorer la sécurité du personnel

Un autre incontournable La SAFETY WEEK 

VINCI Energies organise chaque année et à travers le monde, dans toutes ses entreprises, une semaine de la sécurité. Mettant l’accent à la fois sur l’implication de chacun et la cohésion de l’équipe, cet événement mobilise tous les salariés, au cours d’ateliers propices aux échanges et au dialogue. Les bonnes pratiques sont ainsi valorisées et les retours d’expérience partagés par tous.

La Safety Week 2021 portait notamment sur Notre culture de sécurité

 

Porter son regard sur les risques les plus importants :

un axe stratégique de prévention

L’organisation est confrontée à plusieurs types de risques :

  • les accidents du travail relativement bénins, en grande partie décrits par le taux de fréquence (Tf)
  • les accidents graves ou mortels,
  • ou encore les accidents technologiques majeurs.

Ce sont les deux dernières catégories qui menacent le plus l’organisation. Elles peuvent en effet affecter les salariés, les installations, la population ou l’environnement. Il est donc essentiel de faire de la prévention des accidents graves, mortels et technologiques majeurs, un axe stratégique de la prévention.

Le taux de fréquence ne permet pas de mesurer l’état de préparation d’une organisation aux accidents mortels et majeurs

Bien souvent dans les entreprises, la sécurité est pilotée au travers d’un indicateur : le fameux Tf ou taux de fréquence. Or, un indicateur comme le taux de fréquence ne renseigne en rien sur la maîtrise des risques majeurs. Celui-ci reflète essentiellement ce qui est déjà arrivé, et donc en très grande majorité les accidents bénins.

Cette stratégie est liée à une mauvaise interprétation de la pyramide de Bird, qui laisserait penser que réduire les accidents bénins permettrait aussi, par effet de proportionnalité, de réduire les accidents mortels et technologiques majeurs. Pas si sûr…

Porter son regard sur l’essentiel, c’est ici dénicher et analyser les évènements à haut potentiel de gravité, c’est-à-dire les évènements bénins qui auraient pu conduire, dans des circonstances légèrement différentes, à des évènements graves. C’est le modèle du « diamant de la prévention ».

Cette réflexion à été menée au sein des entreprises de Vinci Energies, 3 grands risques Majeurs ont été identifiés :

  • Le risque Routier
  • Le risque électrique
  • Les chutes de hauteur

Nos efforts se concentrent donc sur ces risques afin d’en éliminer les causes dans le respect des 9 principes de la Prévention .

Cela passe donc par des actions de sensibilisation, de formation, de consignes à respecter

Cela nous a amener à édicter des règles d’OR

les Règles d’or sont des règles de sécurité qui visent à la prévention des risques majeurs de l’entreprise. Ces règles visent à sauver des vies et ne peuvent jamais être contournées.

Vous pouvez  consulter en détail nos règles d’or en cliquant sur l’image

Un système de management de la sécurité et santé au travail (SMSST) a pour objectif de prendre en compte l’amélioration des conditions de travail, de manière globale et partagée par tous les acteurs de l’entreprise

Il s’agit d’une méthodologie de gestion de la performance de la sécurité au travail basée sur des politiques de prévention, des procédures, des plans d’action, impliquant chaque niveau de responsabilité.

il y a une analogie forte avec ce qui s’est passé pour l’amélioration de la qualité il y a quelques décennies, avec des succès certains. Les méthodologies utilisées sont d’ailleurs les mêmes : démarche de conduite du changement, de projet d’entreprise, cycle d’amélioration continue.

 

Santerne Tertiaire et Santé à donc mis en place un SMSST répondant sur les méthodologies cités plus haut.

Une revue de direction est réalisé chaque année permettant de faire un état des lieux du système de management

Les données d’entrées sont :

  • Les indicateurs sécurité
  • les remontées de presqu’accidents
  • les audits chantier
  • le bilan des formations sécurité
  • l’avancement des plans d’actions ( correctives ou préventives)
  • la veille réglementaire

Après analyse, un plan d’action est mis en place pour l’année N1 dans le cadre de l’amélioration continue ( PDCA).

Des points mensuels sont réalisés en reunion d’encadrement et les membres du CSSCT font partie intégrante de l’évolution du SMSST.

ENVIRONNEMENT

Réduction de notre propre empreinte environnementale, accompagnement de nos clients vers leur transition énergétique, nous sommes convaincus que le défi du changement climatique est une source d’opportunités pour, collectivement, se réinventer.

Dans le contexte d’urgence climatique, l’environnement constitue la priorité stratégique. C’est donc naturellement que Santerne Tertiaire et Santé  s’inscrit dans l’ambition environnementale du Groupe selon trois axes prioritaires.

 

NOS TROIS AXES PRIORITAIRES

Lutter contre le changement climatique est le plus grand défi du XXIe siècle.

Santerne Tertiaire et Santé a mis en place des actions pour réduire son impact environnemental.

  • Electrification de notre parc véhicule
  • Réduire sa consommation d’énergie grâce à notre bâtiment piloté
  • Utiliser les Energies renouvelables, par la mise en place d’une ombrière photovoltaïque
  • Lutter contre l’obsolescence des équipements informatique
  • Achats responsable et local
  • Télétravail
  • Etre moteur auprès de nos clients pour les accompagner dans leur transition énergétique :
      • Audit
      • Offre “green”
      • réduction de leur consommation électrique

 

 

 

Une autre façon de réduire son empreinte sur le climat est de réduire ses déchets.

Santerne Tertiaire et Santé tri et valorise ses déchets conformément au “Décret n° 2016-288 du 10 mars 2016” sur le principe des 5 flux.

  • Papier/carton
  • métal
  • plastique
  • verre et bois

Des actions de sensibilisation régulière sont mis en place auprès de nos collaborateurs

Le tri des déchets sur les chantiers sont généralement de la responsabilité du lot principal.

Santerne Tertiaire et Santé s’assure du respect des consignes spécifiques au chantier, par des actions de sensibilisation et des visites chantier.

Pour les chantier BREEAM ou HQE, un responsable environnement chantier est désigné et est l’interlocuteur principal du Maitre d’œuvre et du Bureau d’études Ecologue.

 

Nous sommes conscient que l’entreprise à un impact sur la faune et la flore de part

  • Son implantation
  • ses activités sur chantier

Nous avons donc décider d’agir à notre échelle pour réduire cet impact:

Sur notre site à Carvin, nous avons mis en place des ruches et interdit les produits phytosanitaires dans le traitement des pelouses

Un hôtel à insectes est en cours d’installation.

Nous régulons aussi notre éclairage nocturne.

Sur les chantiers, nous avons mis en place des actions de reforestation dans le but de réduire nos impacts environnementaux, avec la participation de nos clients qui le souhaitent.

Nous faisons intervenir des partenaires locaux pour la plantation de haies bocagères avec des essences locales.

 

Nos chiffres Clés en QSE

  • 18.07

    /20 note de satisfaction clients

  • 79

    % de nos objectifs atteints ( processus)

  • 6

    ans sans accidents du travail

  • 120

    Remontés de situations dangereuses/2021

  • 26.8

    Tonnes de déchets recyclés

  • 193.6

    TeqCO² pour nos activités Scope1